Meurtre d’un prêtre dans l’Oise : pourquoi cette omertà ?  

73321723_455937235039281_1085127795186597888_n

J’ai annoncé ce mercredi matin, de source gendarmerie, que cet homme retrouvé mort lundi à son domicile, avait été asphyxié par un crucifix enfoncé dans sa gorge à l’aide d’un chausse-pied. Personne, ni média, ni procureur, n’avait jusque-là délivré cette information, maintenant confirmée par plusieurs sources proches de l’enquête. Je précise que les constatations du légiste étaient bouclées lundi aux alentours de 17 h 40. Or, en s’appuyant sur l’autopsie réalisée le lendemain, le procureur s’est contenté d’évoquer « un décès par asphyxie », la présence « de traces de coups portés à l’abdomen, au crâne et au visage », et la nécessité « d’examens complémentaires », sans faire allusion ni aux globes oculaires enfoncés – apparemment au stylo –, ni au crucifix dans le larynx, cause de la mort par asphyxie.

Il s’agit pourtant d’une information majeure : si le suspect de 19 ans, prénommé Alexandre, n’a pas répondu aux questions des enquêteurs, la mise en scène du meurtre présente un rapport direct avec la qualité d’ex-prêtre de la victime. Qu’il s’agisse d’un habituel déséquilibré, ou d’une vengeance, ou des deux (certaines sources évoquent des accusations de pédophilie remontant à plus de quarante ans, le prêtre étant interdit de ministère depuis 2009), bref, que le procureur le juge utile ou non, tout journaliste digne de ce nom se doit de livrer une telle information. Imaginez une seconde la tempête médiatique si cet homme avait été un imam ou un rabbin…

À l’heure où j’écris ces lignes, pas un seul média n’a osé confirmer mon information. Le problème est que les journalistes ont tellement peur de s’entr’accuser de faire le jeu d’on sait qui (« islamophobie », etc.) qu’ils pratiquent allègrement la rétention d’informations, ce qui ne peut qu’accroître la rupture de confiance entre eux et la population. Le rôle de « média » (étymologiquement « intermédiaire ») n’est plus rempli, et le média fait même barrage, lui et son prisme idéologique, entre la population et les faits… En dissimulant les méfaits des criminels – en plus de nous prendre pour des pélicans –, il se fait le complice objectif du crime. C’est ce que je dénonçais déjà dans La France Orange Mécanique.

L’information n’est pas un appoint idéologique dont on dispose à loisir. Elle doit primer sur toute considération morale. Ce biais d’escamotage sclérose totalement le métier, bien plus encore que le milieu universitaire ou politique. Si la réalité devient sa menace, le militant journaliste se fera son adversaire… Et passera son temps à la censurer, par peur – pas forcément justifiée, ainsi que le montrera peut-être cette affaire – de ce qui pourrait advenir et de ce que l’on pourrait en penser. Il ferait mieux de changer de métier.

Il n’est plus temps de nous préserver de la réalité comme l’on peut en préserver des enfants, en nous enfermant dans nos rêves, et en nous berçant de jolies histoires, ce que font nos responsables depuis trop longtemps. Je considère que la population française adulte a le droit de savoir ce qui se passe dans son pays, et que les journalistes dignes de ce nom ont le devoir de l’en informer. Je suis partisan de tout dire. Surtout en ce moment. Souveraineté intellectuelle et liberté d’informer sont les bases du contrat social. C’est à cette fin que j’écris mes livres, en toute indépendance et loin de cette profession en perdition. Et comptez sur moi pour continuer.

Laurent Obertone

 

Mise à jour le 7 novembre au soir : plusieurs médias ont finalement repris mon information. Bien évidemment sans citer leur source.

Le Parisien le 6 novembre au soir.

L’Oise Hebdo le 7 novembre.

Le Courrier Picard le 7 novembre.

Cet article a été publié dans Indéfini. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Meurtre d’un prêtre dans l’Oise : pourquoi cette omertà ?  

  1. Lepelletier dit :

    Toujours incisif et percutant! Merci!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s